logo elson

Qu’est-ce que l’eïnothérapie ?

  1. Accueil
  2. /
  3. Qu’est-ce que l’eïnothérapie ?

En quelques mots

L’eïnothérapie vise à amener la personne qui souffre à modifier les tensions intérieures qui la bloquent, bien malgré elle, afin de redevenir qui elle est vraiment, au fond d’elle-même.

A la base, il y a l’idée que la compréhension, la recherche de sens, ne nous amène pas vers le bien-être. Plutôt que de « résoudre un problème », l’eïnothérapie propose de le « dissoudre » : l’idée, c’est de chercher à créer un environnement pour que le corps laisse monter les tensions, pour qu’il lâche du lest, par lui-même.

Plus en détails 

C’est une méthode développée par un hypnothérapeute et psychologue français, Bernard Sensfelder (www.bsensfelder.com) qui s’est lui-même en partie inspiré des travaux de François Roustang, autre hypnothérapeute français. Cela dit, si ce dernier s’est appuyé principalement sur de la philosophie (sur le Zen japonais par exemple, et pas seulement), l’eïnothérapie se fonde principalement sur les recherches en neurosciences.

Philosophie générale :
un recentrage sur le corps.

L’idée générale sous-jacente à cette thérapie est simple : pour vaincre le mal-être (quelle que soit sa forme), il ne s’agit pas de « faire », comme on nous l’enseigne souvent dans la culture occidentale. Il s’agit en fait de « laisser faire », et plus précisément de « se laisser transformer ». On peut parler ici du fameux « lâcher prise ».

Observons simplement que lorsque l’on souffre et que l’on veut aller mieux, alors le corps parle : crises d’angoisse, maux de ventre, boule dans la gorge, boulimie, soucis de sommeil, dépendances (cigarette, alcool…), douleurs (diffuses ou précises) … Tout mal-être s’accompagne de symptômes, disons de « signaux » dans le corps. Plutôt que de les nier, de les combattre, je propose de les accepter et de garder à l’esprit que n’est pas elle, la personne, qui est responsable de cela, c’est son cerveau.

Les neurosciences nous apprennent que derrière ces « signaux », il y a principalement des tensions liées soit à des peurs, soit à des culpabilités, soit des tensions dans le corps. Alors je vous proposer de sortir du « pourquoi je me sens mal ?», pour aller vers un « je vais faire en sorte que les tensions quittent mon corps, par elles-mêmes »…. Et la conséquence de la diminution, voire de la disparition de ces tensions, c’est que la personne va mieux. Elle devient libre.

L’eïnothérapie, ce n’est pas rechercher le sens d’un symptôme ou la compréhension d’un mal-être pour le résoudre, c’est simplement rechercher à diminuer les tensions associées à une forme de mal-être, afin de se recentrer et de redevenir pleinement soi.